Qu’est ce qu’un doctorat ?

Le doctorat est le diplôme obtenu au terme de la dernière étape des études supérieures structurées par le système LMD (Licence – Master – Doctorat). Il comporte la rédaction et la soutenance d’une thèse originale ainsi qu’une formation complémentaire acquise conjointement au sein de son laboratoire de rattachement et de l’Ecole doctorale. Il se prépare en trois ans à temps complet. Des dérogations peuvent être accordées en cas de problèmes graves de santé ou d’obligations professionnelles, mais elles ne sont jamais automatiques et la demande doit en être toujours clairement justifiée.

L’accès au doctorat, conditionné par l’obtention préalable d’un Master II ou d’un diplôme équivalent, est sélectif et dépend de la qualité du cursus antérieur, de l’intérêt scientifique et de la faisabilité du projet de recherche ainsi que des perspectives d’insertion professionnelle du candidat. Issu d’une initiative souvent personnelle, la préparation d’un doctorat est réalisée sous le contrôle d’un directeur de thèse ; elle s’inscrit dans le cadre d’un laboratoire de rattachement (d’où la nécessité d’un lien étroit entre le sujet de la thèse et les axes scientifiques de l’Unité de recherche) et bien sûr, dans celui de l’Ecole doctorale.

Le dossier de demande d’inscription doit donc être rempli avec un soin particulier : signé successivement par le candidat, le directeur de thèse, le directeur de laboratoire, il est ensuite examiné par l’Ecole doctorale et son Conseil, qui émet un avis. L’autorisation d’inscription à la préparation du doctorat est prononcée, sur proposition de la direction de l’Ecole doctorale, par le Président de l’Université ou son représentant.

En application de l’arrêté du 25 mai 2016, une charte des thèses est remise à chaque doctorant lors de son inscription. Signée successivement par le doctorant, son directeur de thèse, le directeur de laboratoire et le responsable de l’Ecole doctorale, elle définit les engagements réciproques des signataires et les principes à respecter pour permettre le bon déroulement de la préparation du doctorat.

Elle est complétée par une convention individuelle de formation.

L’autorisation d’inscription ou de réinscription prononcée par le Président de l’Université ou son représentant, y compris quand il s’agit d’une dérogation, doit s’accompagner d’une inscription administrative annuelle auprès de l’UFR de rattachement. En cas de manquement à cette obligation et en l’absence d’une autorisation de suspension d’inscription, le doctorant s’expose à une exclusion de l’Ecole doctorale, assimilable à terme à un abandon de thèse.
Il est donc essentiel que le candidat s’assure, avant d’entamer des démarches d’inscription, d’être en mesure de suivre la formation exigée et de réaliser, scientifiquement et matériellement, sa thèse dans les délais impartis ; il incombe également au directeur de recherche de s’assurer des capacités intellectuelles et des compétences du candidat avant d’accepter de le prendre sous sa direction.

Avant de commencer une procédure d’admission, le candidat doit consulter l’ Arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat

Recherche

Menu principal

Haut de page